· 

Apprendre à se connaître à Barcelone

Connaissez-vous ce sentiment d’évasion pour mieux connaître quelqu’un ? Vous rencontrez votre moitié(e), votre cœur s’enflamme. Des fois il faut simplement quelques jours, d’autres fois quelques mois pour enfin sauter le pas : vous souhaitez changer de climat pour mieux apprendre à connaître votre partenaire, sans qu’il n’y ait votre entourage ou le sien, à l’abri des regards. Eh bien, on peut dire que nous on l’a vécu.

Notre histoire a débuté… on ne sait plus. Non on ne se moque pas, on ne sait pas quand cela a réellement débuté. On pense vers la mi-mars 2015 et aujourd’hui, on ne sait toujours pas quelle est notre réelle date de rencontre. Enfin bref, ça, ce n’est pas très grave. Les premiers mois étant passés, nous avons franchi le cap : partir un weekend à Barcelone.

Nous sommes partis à mi-octobre, un vendredi soir. Je me rappelle que notre avion était le dernier à décoller. Quand nous étions arrivés à l’aéroport, nous avions pris l’apéro et mangé au fast-food. La légende dit que Jimmy&Deb ont une alimentation très différente. En gros, ce n’est pas Mr & Mme Smith mais plutôt Mr Healthy & Mme Grease. Jimmy, à chaque repas, mais vraiment tous les repas du monde que nous avons passé ensemble, c’est toujours plus saint que les miens.

 

Pour fermer cette anecdote, nous avons donc mangé un fast-food. Mais si vous suivez la légende, vous comprendrez la photo en dessous… Burger & Salade, hihihihi.

Et puis, vint un moment où il a fallu prendre l’avion. Il était un peu plus de 22h00. Nous étions tellement excités mais aussi tellement fatigués. Nous sommes passés par la compagnie Vueling et le vol s’est très bien passé. Il a duré un peu plus d’une heure seulement depuis Genève, c’était très rapide. Quand nous sommes arrivés au niveau de Barcelone il faisait nuit mais la lumière de la ville rendait cette vue spectaculaire. Il faisait beau, le ciel était dégagé. Quand nous avions atterri, nous n’avions pas pris de bagage en soute, alors nous avons directement filé en taxi à l’hôtel Kraft.

D’origine espagnole, j’ai pu pratiquer cette langue et c’était apaisant de savoir que nous étions ici durant tout ce weekend. Nous avons déposé nos valises, sortis les tongs et nous sommes allés directement à la Barceloneta faire la fête. Quand nous avions vu la tenue vestimentaire des touristes et des Catalans nous nous étions regardés et nous pensions que nous ne pourrions jamais rentrer en boîte de nuit. Au contraire, les agents de sécurité ont adoré ! On a très bien été accueilli et nous avons donc fait la fête jusqu’à point d’heure.

C’est le lendemain matin que les choses sérieuses ont débuté : visiter la ville de Barcelone. Nous avions commencé par la Rambla, la fameuse rue piétonne que l’on voit depuis l’avion. Nous avions pris le petit déjeuner. Dans nos souvenirs, c’était simplement un café, un jus d’orange et un croissant. Nous étions tellement barbouillés de la veille que nous n’avons pas souhaité faire un vrai breakfast. Nous avons cependant fait un tour à la Boqueria de Barcelona, le célèbre marché isolé sur la Rambla. Aïe aïe aïe, trop beau, trop bon. Cet endroit est un incontournable de la région. 

La balade se poursuivait jusqu’à la plaça Catalunya, pour aller dans une rue commerçante à côté et finir, comme propre à nous-mêmes, dans les magasins de vêtements. Les boutiques étaient toutes décorées de la fête d’Halloween. Nous nous sommes donc prêtés au jeu, nous avons essayé des déguisements mais nous ne les avons pas achetés. Au cours de la journée, les promenades se sont enchainées, les commerces et les centres commerciaux également. Nous avons même eu le temps de faire l’Aquarium de Barcelona. C’était mignon, c’était un bon moment. 

Ah au fait, parlons un peu du vieux port de Barcelone : c’est beau et c’est grand. Nous avons passé un agréable moment ici accompagné d’une bonne glace car oui, le temps donnait envie de manger des glaces. A ce moment là, mon chéri m’avait sorti un joli petit cadeau de sa poche. C’était fou, je ne m’y attendais pas ! Ce moment était très romantique. 

Aux alentours de 18h00, nous sommes allés au W Hôtel boire un verre au Lounge C’était beau car nous avions la vue sur toute la ville. Il est venu le moment où nous avions rendez-vous au restaurant l’Alta Mar. Je me rappelle avoir dit à Jimmy qu’il fallait qu’il soit beau ce soir. En effet, ça n’a pas raté. Accueillis par le personnel du restaurant, tout le monde était très classe, même moi pour une fois. Nous sommes montés dans l’ascenseur et nous avons passé une excellente soirée dans un restaurant de plus de 70 mètres de hauteur, ce qui offrait donc une vue imprenable sur Barcelone.

Moment très agréable passé, nous avons encore décidé de faire la fête. Nous sommes retournés à la Barceloneta mais avec une tenue vestimentaire plus classe cette fois-ci. Nous avons beaucoup fait la fête, et nous avons adoré. Nous avons fait un after de l’autre côté de la ville, dans un chiringhito. Celui-ci était ouvert jusqu’à 2h du matin. Nous étions les seuls, les pieds dans le sable, à boire un bon cocktail et discuter.

Le lendemain matin, nous avons décidé de visiter l’arrière de la ville avant de rentrer à la maison. C’était dimanche, on sentait que la ville n’était pas matinale. Nous avons donc profité de prendre le métro et de filer droit au Palais Royal. C’était immense et magnifique. Nous avons beaucoup marché et beaucoup visité. Malheureusement le temps n’était pas vraiment au rendez-vous ce matin-là. Mais ce n’est pas grave, rien ne nous arrête ! 

Avec beaucoup d’ambitions et de joie, nous avons poursuivi notre chemin à la Sagrada Familia. Alors là, c’était quelque chose. Quand on a vu ce monstre en levant la tête, on a posé bu un café et posé nos fesses. Je crois qu’on a plus bougé pendant une bonne heure. C’était tellement impressionnant. 

Et puis, vint le moment où nous devions préparer nos valises. Nous sommes donc rentrés à l’hôtel pour préparer nos affaires et prendre l’avion en fin de journée.

Vous savez, si vous souhaitez mieux connaître une personne, partez en voyage. Ne prenez pas forcément une semaine complète, deux jours suffisent. Loin de nos environnements et de notre routine habituelle, nous nous sommes rendu compte que de rester ensemble 24/24h permet de comprendre si oui ou non, nous nous supportions. Et puis le résultat est, qu’on en redemande encore et encore.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Retrouvez-nous sur Instagram

En collaboration avec l'artiste HWN

 Contactez-nous par email