· 

Des fiançailles à Florence

Après quelques mois à apprendre à nous connaître, nous comprendre et nous tester, nous avons compris. Nous sommes faits l’un pour l’autre. En janvier 2016 j’allais fêter mes 20 ans. En effet, c’est une année spéciale, 1/5 d’une décennie ! C’est alors que Jimmy m’a demandé de prendre deux jours de congé supplémentaires, le lundi et mardi, pour que nous puissions partir à Florence. Encore en apprentissage, j’ai heureusement pu poser mes jours de congé sans risquer de rater l’école puisque les jours d’école en troisième année sont le mercredi et vendredi après-midi. C’est alors que nous avons pris nos bagages le 16 janvier pour aller à l’aéroport de Genève. Quand nous avions vu notre avion, qu’est-ce qu’on s’est marré ! Il était tout petit et en plus de cela, on ne devait pas être plus de 6 dans l’avion.

Le vol était assez bruyant car il était à hélice. Nous avions eu le droit à notre petite bouteille d’eau fraîche et nous avons tout de même passé un agréable moment. D’une durée de deux heures environ, nous étions enfin arrivés à destination. Ce qui nous avait probablement choqués, c’est que d’une part, l’aéroport était minuscule et d’une autre part, il faisait chaud ! En pleins mois de janvier ! Et ça, ça nous a fait du bien au visage.

Nous avions pris l’autobus pour aller jusqu’à la gare centrale de la ville. Selon nos souvenirs, le trajet avait duré une 20ène de minutes. Quand nous sommes arrivés à la gare nous étions perdus. On ne connaissait pas la ville, c’était aux alentours de midi donc il y avait beaucoup de monde. C’est alors que le taxi nous a emmenés directement jusqu’à l’hôtel. Il était bien, il était beau. Les chambres étaient typiquement Italiennes et le lit, vraiment immense ! On se perdait dedans. J’en connais un qui a enfin bien pu dormir.

Une fois que nous nous sommes installés, nous avons directement filé au bord de l’Aro pour y découvrir la ville. On avait tellement faim que nous nous sommes arrêtés au premier restaurant et heureusement il avait une belle terrasse. Propre à nous-mêmes une nouvelle fois, Jimmy a pris une bonne grande salade césar et moi un bon grand burger. Oui vous n’hallucinez pas, je viens en Italie pour ne pas manger italien, ironique non ?

Vint le moment où nous avons découvert la Piazza della Repubblica. Ah cette place, ah ces commerces ! Il y en a partout ! On voyait tellement de touristes faire des photos qu’on a décidé de faire pareil… sauf que nous… notre cadrage était raté.

Nous avons passé de bons moments et nous avons bien visité la ville. Le Ponte Vecchio et d’autres architectures ont embelli notre journée. De plus, il a fait beau tout le long. Nous avons fait de beaux achats et nous étions heureux durant tout le voyage. Le jour de mon anniversaire, le 18 janvier, j’ai eu le droit à une vraie journée de princesse : un beau petit déjeuner, une heure de massage en couple, une belle promenade.

Nous avions pris l’apéro sur le toit de l’hôtel, donnant une vue exceptionnelle du coucher de soleil. Les serveuses étant très sympathiques, elles m’ont offert une part de tiramisu en guide de gâteau d’anniversaire. Il était exceptionnellement bon. De tous les tiramisus, c’était le meilleur que nous avions goûté.

C’est alors que Jimmy m’a dit de me faire jolie pour mon anniversaire car nous allions manger dans un restaurant très réputé. Je me suis donc préparée, coiffée, maquillée. J’étais prête à dîner en tête à tête avec l’homme de ma vie. Je le voyais, lui aussi, en costume. Il était d’une classe c’était beau à voir.

Le taxi est venu nous chercher à l’hôtel. Toute stressée, je me demandais où est-ce qu’on allait, jusqu’au moment où j’ai vu cet immense hôtel. Accueillie d’une manière exceptionnelle, j’ai compris où est-ce que j’étais : au Four Seasons Hôtel. Le restaurant était magique, la table magnifique. Vraiment c’était très réussi.

Durant notre repas nous avions eu le droit à des services fabuleux, et c’était très bon. Je comprenais que Jimmy stressait un peu. Je me suis dit qu’il voulait simplement que ma soirée d’anniversaire soit réussie. Les serveurs étaient à notre petit soin tout le long du repas, jusqu’à même nous offrir des petites dégustations. C’est un très bon souvenir que nous avons ici.

Quand nous avions fini le repas, Jimmy m’a demandé d’aller dehors, visiter le jardin de nuit. Il était illuminé de petits néons, les arbres étaient colorés et en plus, nous étions les seuls. Non au loin il y avait un porche en bois, sous un arbre. Nous avons décidé d’y aller et c’est à ce moment que j’ai compris que quelque chose se passait : j’ai eu le droit à une magnifique déclaration d’amour et de demande en mariage.

Oui, j’ai dit oui, parce que je lui dirais toujours oui. Il nous a pas fallu beaucoup de temps pour comprendre que nous voulions faire notre vie ensemble, et pourtant, nous sommes toujours là, toujours autant unis que le premier jour. Nous avions passé une soirée magique, nous avons fêté mon anniversaire, mais surtout nos fiançailles ce soir-là.

Le lendemain était notre dernier jour à Florence. Nous avions beaucoup marché, profité, et visités. Nous avons tout de même décidé d'aller dans un des plus grands centres commerciaux de la Toscane: Il Gigli. Il était grand, très grand! Nous y avons passé du bon temps... mais aussi mangé quelques sushis à gogo... donc c'est n'est pas quelques sushis mais plutôt je dirais... une tonne de sushis!!!

Les étoiles plein les yeux, nous nous sommes dits « et si nous marquions nos fiançailles d’une différente manière ? », alors nous avions acheté une planche, des lettres, nous sommes allés sur le toit de l’hôtel et nous avons posé devant l’objectif dans la même tenue que la veille.

Après tous ces évènements, il était temps de rentrer à la maison. Le vol avait un peu de retard mais nous étions heureux. Nous sommes arrivés à Florence en couple et j’avais 19 ans, nous sommes cependant partis de Florence fiancés et j’avais 20 ans. Aujourd’hui nous sommes toujours fiancés et nous avons décidé de réaliser nos rêves de voyageurs avant le mariage. Tout cela pour vous dire qu’il n’y a pas de date à respecter pour vouloir s’engager. Si vous sentez que c’est la bonne personne, foncez ! Nous, on retiendra de Florence le début d’un engagement.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Retrouvez-nous sur Instagram

En collaboration avec l'artiste HWN

 Contactez-nous par email